Intelligence collective

Connaissez-vous le World café ?

Le brainstorming consiste bien souvent à réunir des participants autour d’une même table pour faire émerger des idées nouvelles. Le world café innove et propose un format tournant qui approfondit la réflexion et augmente le sentiment d’appartenance à un groupe.

Les origines : Le premier world café a été organisé en 1995 par Juanita Brown et David Isaac, deux universitaires américains qui ont par la suite formalisé leur protocole dans l’ouvrage Shaping Our Futures Through Conversations That Matters.

L’organisation du world café : Dans un premier temps, une vingtaine de personnes est répartie autour de plusieurs tables de 3 ou 4 participants .  Chacune d’entre elles compte un hôte qui dirige les débats et des ambassadeurs qui y participent. Le but est de mélanger les participants, sans tenir compte de la hiérarchie habituelle.

Un premier tour dure 20 minutes. Puis, pour favoriser la pollinisation des idées, les ambassadeurs se dispersent à d’autres tables. L’hôte, quant à lui, reste à sa place et explique aux nouveaux arrivants les idées développées lors de la conversation précédente.

Après plusieurs tours de table, les participants partagent leurs idées en réunion plénière sous la direction de l’animateur.

Les conditions d’un world café réussi : le world café a pour but d’aboutir à des solutions concrètes et rapidement opérationnelles. C’est pourquoi les organisateurs sont dans l’obligation de bien délimiter le sujet grâce à une problématique simple et claire que l’animateur doit connaitre parfaitement.

#collaboratif  #worldcafé  #facilitation # management

%d blogueurs aiment cette page :