Articles

Il faut beaucoup de souplesse pour s’adapter au travail moderne

C’est un petit peu comme lorsque vous reprenez le vélo après un certain. Ça fait mal à de endroits où vous aviez des muscles et que vous ignoriez jusqu’à présent.

S’écouter, ne pas forcer et ne pas hésiter à quitter une posture qui ne nous convient pas s’apprend. Sans infantilisation, on est responsabilité et l’on apprend à ressentir. Loin des exercices de combat. Ne pas se juger et trouver une posture qui nous va bien, dans la vie de tous les jours.

Bouc émissaire, sauveur, élève parfait, prison dorée, à quel endroit vous autorisez-vous à quitter une posture douloureuse ?  C’est un formidable acte de courage !

 

%d blogueurs aiment cette page :