NOTATION DES MANAGERS, L’IMPACT SUR LA TRANSFORMATION ET L’ATTRACTIVITÉ ?

A l’hôpital Lariboisière (près de la gare du Nord, Paris), pas le temps de chômer !

 

Quand le Professeur Plaisance reprend le service des Urgences en 2004, il y avait 10 médecins pour 45000 passages aux urgences par an.

Une stratégie très innovante est tentée :  le Professeur Plaisance sait que pour obtenir les médecins nécessaires il faut attirer en premier les internes, ces indispensables appuis, notamment pour assurer les repos ou les gardes.

La notation ou évaluation inversée des médecins est le levier paradoxal pour répondre aux nombreux challenges.

Une analyse fine de la situation et de la culture métier comme point de départ

Faute de moyens pour tenter du multi action, une stratégie très ciblée est décidée. Comprendre ce qui peut tirer vers le haut l’ensemble des personnels médicaux, intervenants aux urgences et ne surtout pas faire baisser l’engagement déjà présent.

La mise en place d’une communauté de référent s’inscrit comme la première brique, l’idée étant de créer des groupes de travail avec des référents autour par exemple du traitement de la douleur ou de la prise en charge des clients.

Une mécanique d’horlogerie, qui appuyée sur la culture de proximité et l’accompagnement managérial crée des boucles d’action positives !

On va encore charger la barque pourrait-on penser ! Oui et c’est paradoxal : cette action collaborative resserre les liens, crée l’alliance des personnels autour de la qualité du service et surtout immédiatement d’engager les référents dans la mise en place d’actions concrètes, différenciante avec les autres hôpitaux.

Pour attirer les jeunes, 2 éléments : être un service de renommé, offrant une excellente qualité de service, aider les internes pour leur apprentissage du métier.

Lariboisière a choisi de s’appuyer sur le deuxième point.

Les médecins sont clefs ! Pour qu’ils acceptent ce surcroît de travail et surtout le risque potentiel de s’exposer à l’avis de jeunes sans expérience, 5 mesures sont mises en place.

  • Former les médecins à la pédagogie pour leur permettre de mieux réussir.
  • Les revues sont resserrées afin de redresser la barre si nécessaire sans attendre la fin de l’année. Tous les 6 mois, les échanges et la notation permettent le recentrage, éviter le management en dent de scie et l’apaisement d’éventuelles inquiétudes.
  • Une première journée d’intégration / enseignement pour les internes, offrant une base commune de connaissance.
  • Donner des sujets de thèses
  • Confier des missions particulières aux référents des différentes catégories de personnel pour valoriser et maintenir la cohésion d’équipes.

Pour réussir l’évaluation inversée ou la notation des médecins par les internes, une boucle positive est impérative. Cette méthode s’appuie sur l’idée que la seule valorisation possible dans le monde médical est celle de l’être humain, enseignants, médecins, patients ou étudiants. Aucune comparaison entre les médecins n’est réalisée, cette technique est un ensemencement des potentiels de chacun, favorisant le développement de la confiance, la transparence et l’auto-apprenance.

Cette technique améliore le relationnel, l’implication, la parole libérée, l’envie de progresser et permet dans un contexte professionnel sous pression, de rééquilibrer le rapport intérêt du travail pour la densité de travail fournie. Et les jeunes ont répondu à l’appel ! Lariboisière est aujourd’hui reconnu comme le meilleur service d’Urgence en France.

Creative-meeting.fr est spécialisé en développement de la coopération, d’innovation en matière d’engagement et « d’apprenance » naturelle en continu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :