Comment se montrer au meilleur même avec peu d’expérience ?

Développer son « leadership » (son influence), que ce soit pour un entretien de recrutement, pour échanger avec votre boss, ou vos collègues, des partenaires, s’apprend ! Les opportunités d’utiliser les outils de l’influence sont nombreuses.
Dans la plupart des organisations, l’influence liée à la hiérarchie et à l’expérience est rééquilibrée par l’accroissement des relations matricielles, moins formelles, avec une activité souvent en mode projet
Pour saisir ces opportunités, vous disposez d’outils puissants :
SMLXL

  • Vos preuves sociales
L’influence grandie lorsque vous activez vos preuves sociales : benchmark en votre faveur, étude, vote public ou secret (pour une prise de décision), recommandations, en particulier celles en provenance de profils proches de ceux que vous souhaitez influencer positivement.
Les témoignages viennent aussi vous aider : que ce soient des témoignages clients, professeurs, pairs. Proposer de créer du lien avec des personnes que vous connaissez et votre interlocuteur crée une forme de réciprocité et crédibilise votre démarche.
  • Les signes « d’autorité »
Dans votre expression orale ou écrite, utilisez au maximum les images, les chiffres qui vont de façon simple et crédible convaincre votre interlocuteur que vous connaissez votre sujet et rendre votre storytelling plus vivant et mémorisable.
Vos diplômes, formations courtes, les recherches, mémoires, publications que vous avez pu réaliser au cours de vos études ou lors de vos premières années d’expérience, viendront corroborer vos propos. Idem pour l’appartenance à des communautés d’experts, des participations bénévoles qui pourront facilement être re-contextualisées.
  • Créer des « messages collants » (sticky messages)
Créez de la connivence, mettez l’accent sur toutes les similarités avec la personne que vous souhaitez gagner à votre cause, travaillez en miroir votre posture sur celle de votre interlocuteur.
N’oubliez jamais avant un entretien votre « audit » mental : posture relaxée, ouverte, contact du regard. Préparez-vous quelques minutes avant votre entretien car toutes ces techniques sont des boosters de testostérone (oui même pour les filles !) et de cortisol qui réduisent le stress et vous projettent dans une relation plus « égalitaire » avec votre interlocuteur.
 Préparer sa boite à outil avant un moment décisif est essentiel pour être à son optimum.
Beaucoup de ces tactiques sont puissantes car elles mettent à disposition de votre interlocuteur les informations qu’il recherche, qui lui seront utiles et qu’il mémorisera !
Et vous avec !
 Sources : Vanssoll 2003, Talley  et Temple (2015), Cuddy (2015)
http://creative-meeting.fr/
Accompagnement du changement- facilitation-formation

#développement personnel

%d blogueurs aiment cette page :