POURQUOI CHANGER SES HABITUDES POUR CHANGER L’ENTREPRISE ?

TransformationParce que les véritables changements dans l’entreprise … impliquent des humains qui :

  • Concrétisent la vision de la transformation,
  • Incarnent la vision en intégrant la complexité organisationnelle,
  • Mais aussi, qui transforment la complexité organisationnelle pour répondre aux besoins de changement.

Comment se rendre compte qu’un changement s’opère lors d’un séminaire collaboratif ? C’est parce qu’un nouvel état d’esprit a émergé collectivement.

Par exemple, lors du recueil des attentes en J1, il n’est pas rare d’avoir ce genre de remarques :

  • « La transformation, c’est flou », « je ne vis pas sur le terrain le concret de ce qu’ils expliquent » « comment ça va fonctionner », « comment développer la synergie, on travaille en silos », « la transformation ne répondra pas à nos besoins du terrain » …

A ce stade, les équipes attendent (voir réclament) de leur Direction la plupart des solutions et des réponses.

Lors de la préparation des réponses aux questions des collègues pour le lendemain en fin de J2, les remarques ont évolué :

  • « J’ai compris ce qu’on attend de moi », « tout n’est pas construit, on va pouvoir proposer des choses qui fonctionnent sur le terrain », « on se connait mieux, ce sera plus facile pour mieux travailler en transversal »

Quelle est la mécanique invisible ?

Prenons une exemple concret et récent : à l’occasion des animations collaboratives pour une société dans le secteur agricole, un « parcours » de 2 jours a été créé pour 500 techniciens et managers de terrain (3 mois de déploiement).

2016-04-28 09.33.45

Ce parcours s’appuie sur un questionnement autour des enjeux et de leurs perceptions, permettant la co-création de sens stratégique. Ce questionnement est couplé avec des ateliers de réflexion et de Co construction autour de la différenciation des comportements par rapport aux habitudes existantes pour mieux répondre aux nouveaux besoins.

Cette stratégie, autour des nouveaux comportements, est clef pour la transformation de cette entreprise, car son activité repose sur la capacité non seulement de résoudre un problème ou une difficulté mais aussi de rencontrer le client dans son activité, et souvent d’élaborer conjointement une solution.

Dans ce dispositif, l’activité des participants est tournée vers la transformation concrète du quotidien (métier et organisation locale) et vers le collaborateur lui-même, c’est-à-dire son développement et son apprentissage.

A travers ce dispositif collaboratif, de nouveaux modes de raisonnement et d’innovation « au fil de l’eau », des constructions mentales (et affects associés) ont été modifiés.

Le collaboratif et la transformation des comportements des collaborateurs s’inscrivent dans une mécanique complexe ; il n’y a pas de hasard lorsque la dimension humaine est bien prise en compte et bien sur respectée par la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :