Comment votre management est révélé à travers vos espaces de travail ?

4587d1512d71f83b667ccf67581bbebfSi l’aménagement des espaces de travail était initialement un outil de communication externe, intégrant également les aspects d’attractivité RH pour les nouveaux talents, il est reconnu désormais qu’il est, au-delà de ses fonctions traditionnelles, une traduction physique de la démarche managériale de l’organisation.

 Bureaux cloisonnés : une répartition des rôles clarifiée, chacun détient une part de la responsabilité de l’efficacité de l’organisation, ce type d’aménagement s’accompagne souvent d’objectifs de performance individualisés. Il peut suggérer aussi la gestion par le stress comme booster de performance. C’est un aménagement qui incite peu au travail collaboratif. Les symboles hiérarchiques, suivant la taille du bureau ou le nombre de fenêtres, sont souvent encore visibles.

Bureaux semi-cloisonnés : ils facilitent l’ouverture sur l’extérieur et la communication tout en optimisant la protection de chacun. Il concilie privatisation et flexibilité. C’est un modèle souvent de transition, signe que le management souhaite être davantage à l’écoute des besoins des collaborateurs, favoriser davantage les interactions et chercher à limiter les activités de contrôle.

Les bureaux ouverts, « paysagers » ou non : Limitation des éléments de différenciation entre les collaborateurs, volonté de fluidifier la communication et les interactions. C’est encore plus efficace si ces bureaux sont équipés de sièges ou poufs supplémentaires, ou si ont été créés en quantité suffisante des espaces de regroupement type mini-café ou espace de réunion. Le management prend en compte la complexité des activités à réaliser ainsi que la mouvance des besoins clients/ salariés. A travers cet aménagement, il souhaite promouvoir les échanges et au-delà le travail collaboratif au sein des équipes mais aussi avec les autres équipes. Cet aménagement favorise la mise en place de méthodes agiles, d’innovation et rend nécessaire un management par le partage d’une vision commune et des objectifs collectifs. Les objectifs collectifs sont clefs pour développer le travail commun et aussi des objectifs individuels qui incitent à l’appui au collègue, le partage d’expériences, et la mise en place de nouveaux rôles plus transversaux et d’appui. Les équipes sont plus soudées à travers le besoin du client et moins à travers la description de rôles traditionnels en entreprise.

Enfin, il ne faut pas oublier le bien être au travail. Selon le baromètre Actineo/Tns Sofres de 2011, 86% des salariés considèrent que leur espace de travail est important sur leur bien-être, 80% sur leur efficacité et 72% sur leur motivation.

Plus le salarié s’épanoui, plus ses échanges avec le management sont valorisants

Nous vous proposons ci-dessous une expérience « in vivo » assez amusante et facteur de cohésion, pour tester le fonctionnement d’un espace collaboratif dans vos locaux très facilement : le Pop-up collaboratif.

L’optimisation des moindre m2, les outils nomades ont transformé les espaces au sein de l’entreprise. Parfois bruyants, impersonnels, focalisés sur la productivité, ils ont parfois oublié la dimension bien être et source de créativité.

Au moment où les entreprises ont besoin de tous pour apporter de la valeur, de la créativité et être proactif face aux transformations demandées, ce type d’expérimentation et d’aménagement, raccroché à une démarche managériale peut s’avérer payant.

POP-UP COLLABORATIF2

En savoir plus

Ressources :  http://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/ressources-humaines/bien-etre-au-travail/021743579290-engagement-au-travail-la-france-en-queue-de-peloton-208240.php

http://www.rhinfo.com/thematiques/engagement-et-reconnaissance/le-retour-du-desengagement

[spider_facebook id= »2″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :